• Appel à participation au 10ème "Parcours d'artistes" de mars 2021


     
  • Projet d'année citoyenne "SolidarCité"


     

    Les Années Citoyennes Solidarcité, C’est quoi ?

    Nous l'observons au quotidien: au sortir de l’adolescence de nombreux jeunes ne se retrouvent pas dans les dispositifs de transition vers la vie active. En Belgique, un jeune sur dix ne travaille pas et ne suit ni enseignement, ni formation. Les occasions de brassage social sont par ailleurs de plus en plus tenues, que ce soit à l’école, dans les quartiers ou dans les lieux de loisirs; avec pour conséquence que certains groupes de jeunes ne se côtoient plus, renforçant les a priori négatifs, les préjugés et les jugements réducteurs.

    C’est de ce constat qu’est née l’Année citoyenne Solidarcité.


    Description : Solidarcité_encadré_affiche - Copie 2

    L’Année citoyenne Solidarcité est un projet de volontariat de 9 ou 6 mois qui rassemble des jeunes de 16 à 25 ans venant de tous les horizons ! Regroupé.e.s en équipe de huit et accompagné.e.s par un.e référent.e, les volontaires s’engagent dans un projet dynamique reposant sur trois axes :

    1) Des services à la collectivité et des activités de rencontre.

    2) Des formations et modules de sensibilisation aux réalités sociétales, culturelles et environnementales qui nous entourent, ce en lien avec les rencontres et services à la collectivité.

    3) Des modules de maturation personnelle pour mieux se connaitre et s’orienter par la suite.

    Concrètement, les volontaires sont en projet 4 jours par semaines (9h à 17h) et il n’y a aucun frais d’inscription.

    L’année citoyenne Solidarcité a pour objectif l’accompagnement social et éducatif de jeunes. Il vise à favoriser leur développement personnel ainsi que leur intégration dans la société en tant que citoyens responsables, actifs, critiques et solidaires (CRACS).

    Solidarcité se veut être un projet innovant qui accorde une importance centrale à la solidarité, l’égalité, l’émancipation par l’action et l’éducation dans une vision de transformation et de justice sociale. On parle de transversalité car il est à la croisée des champs de l’Éducation, de l’Intégration socio-professionnelle, de l’Aide à la jeunesse et de la Jeunesse. 

    Le public de jeunes auquel l’Année citoyenne s’adresse, et les motivations qui les poussent à s’engager dans une telle expérience, sont très diversifiés. Notre projet fait se rencontrer, dans un cadre constructif et bienveillant, des jeunes de tous milieux, de toutes classe sociales, et de tous parcours de vie, quel que soit leur degré de difficulté. Nous observons et clamons que la mixité sociale fait la richesse de notre projet.

    Les Années Citoyennes Solidarcité sont aujourd’hui portées par une Asbl Solidarcité (Bruxelles et Liège) et 6 AMO (Action en Milieu Ouvert) actives à Ottignies, Jodoigne, Braine l’Alleud, Charleroi, Namur et Verviers. Elles sont financées par différents partenaires publics et privés dont la Fédération Wallonie Bruxelles, la Région Bruxelles Capitale, la Région Wallonne, la Province du Brabant Wallon, la Province de Liège et le Fonds Social Européen.

    Un nouvel élan pour le projet d’Année Citoyenne

    Cette année 2020 témoigne d’un nouvel élan pour les Années citoyennes. Elle signe en effet un nouvel Arrêté par lequel le Réseau des antennes se trouve renforcé et témoigne plus que jamais de la pertinence de ce projet pour la jeunesse. C’est à cette occasion que nous avons retravaillé notre image, débouchant :

    -   Sur de tous nouveaux outils de communication pour donner plus de lisibilité et visibilité aux activités réalisées avec les jeunes volontaires

    -    Sur une interpellation politique qui verra le jour prochainement, pour témoigner des limites auxquelles est confronté le succès de notre projet.

    En effet, si les antennes Solidarcité accueillent chaque année une centaine de jeunes au total, la récente révision du cadre légal des Années citoyennes n’a pas pris en compte le constat récurrent suivant, à savoir que les demandes de participation restent deux fois plus importantes que le nombre de places disponibles. Les Années citoyennes bénéficient de subsides précieux, mais qui restent largement insuffisants !

    On fera au passage remarquer que l’Année citoyenne Solidarcité constitue une déclinaison d’un projet de société plus large sur le plan international qu’est le service civil – en Belgique, il s’agit du Service citoyen, qui touche plusieurs centaines de jeunes et qui récemment encore, s’est imposé dans le débat public pour faire valoir l’importance de projets citoyens et mobilisateurs.

    Les Années citoyennes auront 20 ans l’an prochain : l’occasion pour les antennes de mettre en avant ce projet citoyen et durable ; l’occasion pour les politiques de faire preuve de dynamisme et d’à-propos en se positionnant favorablement à l’égard des enjeux colossaux auxquels répond Solidarcité, en encadrant une jeunesse en recherche de sens et de projet.

    Envie d’en savoir davantage ?

    www.solidarcite.be




  • La coopérative "Quatre Quarts" se réactive


     
  • Programme 2020-2021 de l'ASBL Arts Croisés





  • Petits déjeuners OXFAM


    Réservations prolongées jusqu'au 10 novembre!
    Lien vers le formulaire de réservation: http://www.123formbuilder.com/form-5654194/form

     




  • Le Chiffre du mois



    Comme précisé dans le « Chiffre du mois » de décembre 2018, les mesures généralement utilisées pour communiquer en matière de revenus de la population, telles le revenu moyen par habitant, voire le revenu moyen par déclaration fiscale, sont statistiquement critiquables, vu qu’elles sont fortement influencées par les revenus élevés. Nous privilégions donc les mesures « non paramétriques » telles les quantiles (déciles, quartiles, médiane, …). Ces mesures comptabilisent les limites en-deçà et au-delà desquelles on comptabilise « X% » de la distribution. La médiane est la valeur au-delà et en-deçà de laquelle on comptabilise 50% des déclarations fiscales.




    26.368 euros, c’est le montant médian des 5.731 déclarations fiscales transmises par les Stéphanois à l’IPP en 2018 concernant leurs revenus 2017. Ce montant médian va de 15.139 euros pour les 116 déclarations du quartier de la Ferme Blanche à 45.442 euros pour les 23 déclarations du quartier de l’Escavée. Notons également que cette valeur médiane était de 25.811 euros dans le Brabant wallon, de 22.849 euros en Wallonie et 24.345 euros en Belgique.



    Code INS Secteur

    Quartier

    Revenu médian en 2017

    25023A001

    COURT-SAINT-ETIENNE-CENTRE

    23.912,99

    25023A011

    WISTERZEE

    24.136,25

    25023A022

    AVENUE DES COMBATTANTS

    24.986,60

    25023A073

    PARC INDUSTRIEL

    26.264,30

    25023A082

    GRAND ESCAVEE

    45.442,22

    25023A091

    COURT-SAINT-ETIENNE-HAB. DISP.

    21.996,31

    25023A100

    BEAURIEUX

    29.255,07

    25023A1AA

    RUCHAUX

    27.657,30

    25023A1PA

    FERME BLANCHE

    15.139,39

    25023A200

    SART MESSIRE GUILLAUME

    28.637,20

    25023A28-

    SUZERIL

    30.057,08

    25023A291

    SART MESSIRE GUILL.-HAB. DISP.

    27.843,66

    25023A2AB

    BRUYERE DU SART

    32.768,89

    25023A2PB

    COMMUN PRE

    ND

    25023A30-

    LA ROCHE

    28.938,69

    25023A310

    FAUX

    29.906,46

    25023A382

    LE POTEAU-LA ROCHE-HAB. DISP.

    ND

    25023A391

    LA ROCHE-HAB. DISPERSEES

    ND

    25023A40-

    TANGISSART

    28.072,93

    25023A483

    LA GHETE-HAB. DISPERSEES

    ND

    25023A492

    CERISIER-HAB. DISPERSEES

    29.913,49

    25023A499

    NOIRHAT

    25.739,20

    25023A512

    FRANQUENIES

    24.138,19

    25023A610

    LIMOUGES

    29.443,18

    25023

    COURT-SAINT-ETIENNE

    26.368,00

    25000

    BRABANT WALLON

    25.811,00

    20000

    WALLONIE

    22.849,00

    0

    Belgique

    24.345,00



    SOURCE : STATBEL, Statistiques fiscales des revenus.  https://statbel.fgov.be/fr/themes/menages/revenus-fiscaux#figures


  • Crowfunding du "Court Pouce" avec CAP 48


  • Reprise des Ateliers créatifs du Vestiaire "A Long, A Court"


  • Deux nouveaux cahiers du CHAF




  • L'étalement urbain, ça vous parle?



    Dans le cadre des Arènes du Territoire, la Maison de l'urbanisme du Brabant wallon mène actuellement une enquête visant à comprendre les rouages et les effets de l'étalement urbain sur le territoire. Et vous, qu'en pensez-vous ? Votre avis compte ! 


  • Court Circuits



    Nous avons mis à jour le liste des circuits courts en région de Court-St-Etienne. 

    Vous souhaitant de bonnes découvertes culinaires.
  • Le Chiffre du mois



    Type de matière

    Tonnes

    Proportion (en %)

    Evolution (en %) depuis 2010

    Déchets verts

    1.783,6

    26,6

    -5,8

    Déchets inertes

    1.628,7

    24,3

    -12,3

    Bois

    1.008,0

    15,0

    32,4

    Encombrants valorisables

    694,4

    10,4

    .

    Papiers et cartons mélangés

    532,3

    7,9

    13,7

    Métaux

    246,0

    3,7

    38,2

    Verre Blanc + coloré

    191,4

    2,9

    3,4

    Electroménagers bruns

    108,3

    1,6

    28,9

    Encombrants plastiques rigides

    87,9

    1,3

    .

    PMC en mélange

    72,2

    1,1

    15,7

    Déchets de plâtre

    69,9

    1,0

    -17,1

    Déchets spéciaux en mélange

    66,6

    1,0

    24,8

    Electroménagers blancs

    30,0

    0,4

    35,2

    Verre Plat

    26,8

    0,4

    .

    Appareils de refroidissement

    24,3

    0,4

    19,1

    Ecrans - TV

    20,4

    0,3

    -52,8

    Autres

    98,3

    1,5

    .

    Total

    6.699,0

    100,0

    3,3

     

    En 2018, 6.699,018 tonnes de matières ont été déposées dans le recyparc de Court-Saint-Etienne, dont 26,6% de déchets verts, 24,3% d’inertes, 15% de bois et 10% d’encombrants valorisables. Le tableau reprend, par ordre décroissant de poids, la liste des matières dont plus de 20 tonnes ont été déposées dans le recyparc. Par rapport à 2010, cela représente un accroissement global de 3,3%. Cet  accroissement concerne principalement le bois (+32,37%), les métaux (+38,23%), les électros blancs (+35,17%) et bruns (+28,89%) et les déchets spéciaux (+24,8%). Par contre, on constate une décroissance du poids total des écrans TV (-52,8%), des plâtres (-17,1%) et des inertes (-12,3%) déposés au recyparc de CSE entre 2010 et 2018.

     

    Source : SPW. L’environnement en Wallonie

    http://environnement.wallonie.be/cgi/dgrne/plateforme_dgrne/visiteur/frames_affichage_document2.cfm?origine=1730&idFile=1730&thislangue=FR&pere=196


  • Si votre cave est vide nous pouvons vous aider à la remplir !



    Si votre cave est vide nous pouvons vous aider à la remplir !

    Chers amis,

    Merci à tous ceux qui nous ont déjà commandé du vin (plus de 1300 bouteilles vendues !). Nous espérons qu'il vous a plu !
    Sachez qu'il est toujours possible d'encore passer commande.

    Tout en dégustant des vins de qualité, vous contribuerez au développement des activités de notre association et à l'épanouissement d'une soixantaine de jeunes adultes porteurs d'un handicap mental.

    Tous les vins proposés sont choisis pour leur qualité gustative et le respect de l'environnement.

    Si vous êtes intéressé, vous pouvez commander en remplissant le formulaire  ou en envoyant un mail à philippe.tasset@gmail.com 

    Pour vous aider à faire votre choix (plus d’informations ici  )

    ... deux grands classiques (meilleurs qualité/prix) : Villa les Pins - Rouge et Domaine de Saint Lannes (certifié HVE niveau 3) - Blanc (tous à 8,00 € !) 

    … un rosé de qualité : Ensérune – Coteaux d’Ensérune (9 €)

    ... des vins en conversion BIOs d'un producteur belge installé à Faugères : Robe blanche et A de Athanor de Pierre Urbain  (11 € en 75 cl et 20,50 € en magnum)

    ... un Malbec BIO, gourmand et friand : Cèdre Héritage - Malbec - Cahors (11,50 €)

    ... un Bordeaux (Blaye) classique ... et BIO : Chateau Mondésir (12€)

     ----------------------------

    Les vins seront disponibles pour retrait chez Philippe Tasset à Ottignies.

    Merci de prendre contact avec lui pour fixer un rendez-vous.

    ----------------------------

     D'avance un tout grand merci pour votre soutien,

     Pour l'asbl,

     Philippe Tasset

     philippe.tasset@gmail.com 

    0494 573644


    Lien pour commander: 

    https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfPsdkJzfGI9Hkuq40YfD1sPzZBo13rhKJUJfZ9dZUlckCL3g/viewform


  • ASMS - des masques pour chaque stéphanois-e


    Bonjour à tou·tes, ami·es et connaissances stéphanoises,

     

    Nous aimerions vous inviter à participer à une grande opération de fabrication de masques pour que chaque Stéphanois·e en ait rapidement un. La commune et le CPAS ont démarré une opération de collecte de masques, nous pensons qu’en mobilisant toutes nos énergies citoyennes nous pouvons aussi en fabriquer en grande quantité et que nous parviendrons, ensemble, à aller encore plus loin dans la maîtrise de la situation.

     

    Explications ci-dessous, et vous pouvez déjà aider énormément en faisant suivre ce message à vos connaissances, ou en relayant la page Facebook Association Solidaire des Masques Stéphanois.

     

    logo de l'Association Solidaire des Masques Stéphanois (AMMS)

     

    Pourquoi ? 

    Le masque a été sujet à de longs débats un peu partout. Force est de constater que là où une politique de masques a été rapidement déployée, les chiffres de contamination/décès sont plus positifs. 

     

    Après discussion avec plusieurs médecins et spécialistes, tous pensent que le masque ne peut qu'aider et risquer d'être encouragé, voire imposé progressivement. Alors, sans attendre la recommandation officielle du groupe d'expert qui sera communiquée ce lundi soir, mardi ou mercredi, nous vous proposons de déjà nous préparer car nous pensons que le masque va en faire partie. Et on ajustera le plan en fonction desdites recommandations. 

     

    Quoi ? 

    Il s'agit dans un premier temps de produire un masque en tissu pour chacun·e, lavable. On parle donc de 11.500 masques ! (idéalement, à terme il en faudra deux par personne).

     

    Après avoir pris divers avis, comme la commune il nous semble raisonnable d'opter pour le modèle préconisé par leSPF santé, et de le réaliser en polyester car nous avons identifié un moyen d'en acquérir une bonne quantité. Explications sur les considérations des masques ici.

     

    Comment ?

    Tout d'abord en rassemblant toutes les synergies de notre commune en un seul grand élan, que cette énergie provienne des citoyennes, des associations, des entreprises et commerces ou des pouvoirs communaux.

     

    Car, pour y arriver, il faut quelques moyens financiers, du matériel et une bonne orchestration.  Nous vous détaillons ci-dessous les grandes étapes à réaliser ensemble, et nous vous invitons ensuite à remplir le document partagé joint ci-dessous pour communiquer la ou les étapes où vous pouvez contribuer: l'objectif est de voir si nous parvenons à rassembler suffisamment de volontaires bénévoles d'ici mercredi soir.

     

    Logistique

    ·  Les opérations vont nécessiter de bouger du matériel, tout en veillant à respecter les distances: des cyclistes (du Gracq et d'autres) avec des fontes sont utiles pour déplacer les marchandises posément et en fonction des demandes.

    ·  Un lieu de stockage temporaire est nécessaire pour que tout le monde ne se rende pas chez tout le monde, et qu'on respecte les distances de sécurité: serait-il envisageable d'utiliser la grande salle du Quatre-Quarts?

    Achats

    Pour 11.500 masques, il va nous falloir 932 m2 de polyester. Nous attendons le devis définitif, sans doute aux alentours de 10.000 euros. Et il nous faut tous ensemble rassembler (ou identifier ou acheter) 11 500 m de fil à cordon.

     

    Nous veillerons à une coordination complète avec la commune, précieuse pour :

    ·  Déterminer le nombre de modèles adultes et de modèles enfants < 12 ans à prévoir. 

    ·  La commune pourrait également indiquer les priorités en fonction de la population et des personnes les plus à risque.

    ·  Il serait également super pratique que la hotline téléphonie s'effectue à la commune.

    ·  Est-ce que la commune pourrait envisager une aide financière pour directement procéder à la commande du polyester (peut-être du fil à cordons) ? Cela permettrait d'offrir un masque à chaque Stéphanois·e. Sinon, nous demanderons à chacun de couvrir les frais d'achats, à savoir 1€ par masque.

    Fabrication

    Les étapes, à répartir donc entre un maximum de personnes seront les suivantes (avec aspects logistiques entre chaque):

    1.    Création de patrons adéquats à distribuer aux découpeurs (non professionnels) 

    2.    Découpe du tissu et des cordons

    3.    Récupération des découpes et mise en quarantaine pendant 24h puis distrivution aux points de couture

    4.    Couture des masques

    5.    Récupération des masques et mise en quarantaine pendant 24h

    6.    Distribution des masques

    Voilà, tout est dit. Et vous avez certainement des compétences qui peuvent aider à l'une ou l'autre de ces tâches. Alors, si vous êtes partant·ecela se passe ici pour déclarer votre participation: 

    https://docs.google.com/spreadsheets/d/1QI_T6AWVUbXhupq5Bgwh88bB3uDHEwWDEhq0aO__D9M/edit?usp=sharing

     

    On vous re-contacte au fur et à mesure des progrès et des besoins de l'opération.

    Merci, et prenez bien soin de vous et de vos proches !

     

    Pour l'ASMS, Xavier Marichal et Pierre Walgraffe

     

    Rejoignez l’organisation en vous signalant via le formulaire dédié, via Messenger à l’ASMS ou, par email ou téléphone le CPAS de Court-Saint-Etienne: 010 620 730  cpas@cpas-court-saint-etienne.be

     

    NB: nulle intention chauviniste ni d'exclusive dans notre initiative. Nous sommes juste persuadés qu'il faut démultiplier localement ces fabrications de masque et qu'un ancrage communal est aisé à comprendre, à véhiculer, et à fédérer. Mais nous restons et resterons bien entendu ouvert à des collaborations plus larges et, pourquoi pas- soyons fous, à poursuivre par la suite pour aider d'autres lieux et personnes. 

  • Statistiques vitaminées CCBW


    Dans le contexte particulier du Covid-19, voici les statistiques que le CCBW souhaite partager.

  • Aide alimentaire


  • Court Circuits



    Cette période de confinement est aussi une occasion de découvrir les producteurs de notre région et leurs savoureux produits!
    Suite à la liste publiée précédemment sur les pages Facebook du CoolT et du Forum Stéphanois, nous avons créé un document plus complet qui reprend la liste des producteurs locaux et circuits courts dans la région de Court-St-Etienne. Vous pouvez consulter via le lien suivant: Court Circuits

    Si nous avons oublié quelqu'un, n'hésitez pas à nous le signaler pour l'édition suivante via redaction@forum-stephanois.be
  • Bricolage et récupération - Récup'hérons


    Envie de bricoler et en même temps faire de la récupération et réduire vos déchets.

    Découvrez ce que vous propose Récup'héron, initié par un stéphanois, Pascal Marteleur.



  • Le confinement vu par Donatien







  • Grean Deal Européen - Késako?


    Lors du dialogue citoyen qui a eu lieu à Ottignies (avant le confinement) nous avons eu la chance de discuter avec des représentants de la Commission Européenne. Une chance que n’auront probablement pas les citoyens de Kiskunfelegyhaza en Hongrie ou Örnsköldsvik en Suède.

     

    Parmi les informations qui nous ont été communiquées nous vous proposons ci-dessous un lien vers un rappel de ce qu’est le Grean Deal :

     

    Grean Deal Européen

     

    Nous vous en souhaitons une bonne lecture.

     

    Christian Pinon