• Les Pionnies de Court-Saint-Etienne centre recherchent petits boulots


    pi

  • Une page est tournée, mais le livre reste grand ouvert.


    Voici dix ans que l’aventure de la Maison des Artistes a commencé avec la rénovation de la petite maison avenue Paul Henricot. Lieu sympathique et chaleureux ce fut le berceau des activités de notre ASBL depuis 2003, endroit plein de souvenirs et de belles rencontres.

    Mais l’histoire continue à évoluer et les propriétaires de la maison ont décidé de la vendre en 2012.

    Ce n’est pas pour autant la fin de notre modeste contribution à la vie culturelle de Court-Saint-Etienne, loin de là. La Maison des Artistes continuera à organiser les parcours d’artistes et les soirées littéraires, ses activités « phares » tant appréciées par bon nombre d’entre-vous.

    Il y a plusieurs lieux amis dans notre village qui sont prêts à nous accueillir pour telle ou telle activité – nous allons trouver avec eux de nouvelles formules de partenariat pour que le petit flambeau que nous avons voulu allumer continue à briller.

    Et nous ne quitterons pas la petite maison à façade jaune sans faire une fête pour dire dignement adieu et merci à ses murs si hospitaliers.

     

    Pierre, Brigitte, David, Claire, Jos, Jacqueline

     

     

  • Initiative « Centre de Court »


    L'an dernier, un appel avait été lancé à l'initiative de M. Koos. Cet appel porte sur différentes nuisances constatées telles que les inondations, le bruit, la mobilité. Une interpellation avait été faite auprès du Conseil Communal et un état des lieux a été rédigé. Le texte est disponible par simple demande à l'adresse suivante:

    centredecourt@edpnet.be

    Vous pouvez vous adresser à cette même adresse pour donner vos idées, commentaires, ou pour vous associer à cette initiative.

     

  • Diobass


    Hugues De Bolster nous écrit de Sart et témoigne d'un engagement de tous les instants en faveur de l'Afrique et du monde

    paysan qui se poursuit à travers ses activités au sein de Diobass, Ecologie et société et son réseau d'organisations paysannes en Afrique.

     

    Ses activités de soutien aux recherches-actions paysannes ou

    populaires se retrouvent tant au Burkina-Faso, au Sénégal qu'en

    République Démocratique du Congo.

     

    Sa stratégie de travail porte de beaux résultats en matière de changement social, de renforcement dans la prise de conscience collective et individuelle des capacités de changement dont

    chacun est porteur. Selon lui, les sociétés paysannes africaines

    recèlent nombre de savoirs et de potentiels de recherche insuffisamment exploités. Il importe de développer des recherches paysannes et de créer des synergies entre les connaissances

    modernes et traditionnelles.

     

    Le projet « Jeunes et Réhabilitation » (en acronyme JEREHA),  est  une action qu'il mène

    depuis 5 ans avec la plate-forme Diobass au Kivu en faveur des jeunes gens affectés par la guerre, et des communautés rurales.

     

    La démarche Diobass se fonde sur une analyse systémique et participative des réalités sociales, environnementales, agricoles ou techniques des populations autour de thèmes proposés par les organisations membres des plates-formes. Le questionnement est à la base de la démarche.

     

    Cette analyse se fait au cours d'ateliers de réflexion rassemblant les divers acteurs sociaux (hommes, femmes, jeunes, ...) concernés par la thématique. Trois grands objectifs :

     

    -Analyse de la thématique

    -Communication entre les différents acteurs mis en présence

    -Mise en place de la recherche-action

     

    Ces ateliers génèrent la constitution de groupes de Recherche-Action qui travaillent sur des thèmes spécifiques et concrets et cherchent des solutions. Les groupes de travail capitalisent les acquis dans de petites publications accessibles aux populations sous forme de fiches ou

    livrets en langues locales.

     

    Le responsable lance un appel en ce début d'année en vue de :

     

    - Faire un don au projet JEREHA

    - L'aider à démultiplier cet appel auprès de vos amis

    - Via une cotisation annuelle de 30 €, marquer votre sympathie pour les idées en devenant membre.

    - Donner un coup de main ponctuel

    - Introduire Diobass dans vos réseaux en vue d'organiser un débat ou une conférence

     

     

    Contact:

    Hugues De Bolster

    hugues.debolster@diobass.com

     

    Diobass, Ecologie et Société

    rue Laurent Delvaux, 13  

    1400 Nivelles

     

    067/21.44.80

    www.diobass.com

     

     

     

     

  • Festival "en l'air !"


  • Elections communales 2012


    Vous avez le souci de la chose publique ?

    Les partis politiques sont également des associations de personnes qui nous sont proches et qui souhaitent bâtir des projets ensemble pour notre société dans le cadre de nos institutions démocratiques. N'hésitez pas à les contacter pour vous informer, pour donner votre avis ou pour vous engager. 

    Contacts auprès des partis politiques:

    Les éventuels autres partis peuvent nous envoyer leurs contacts pour une prochaine publication.

    Mouvement Réformateur: www.mrcourtsaintetienne.be
    Sous l'onglet « équipe », vous trouvez les coordonnées des membres de l'équipe de Court-St-Etienne.

     

     

    CDH: www.lecdh.be/nous-et-vous/equipe/court-saint-etienne
    Sous l'onglet « équipe », vous trouvez les coordonnées des membres de l'équipe de Court-St-Etienne.

    Ecolo: www.court-saint-etienne.ecolo.be
    Les personnes de contact sont sous l'onglet « Qui sommes-nous? » et ensuite choisir « Nos élus communaux».

    Parti Socialiste: www.ps.be/Pagetype1/USC-Liste/COURTSAINTETIENNE
    Voir les contacts en page d'accueil.

     

     

  • « Centre de Court » Un appel lancé par Marcel Kroos.


    Action citoyenneEdito

    « Centre de Court »

    Un appel lancé par  Marcel Kroos.

     

    Depuis longtemps, je constate que les nuisances dans le centre de Court St Etienne augmentent de plus en plus. Plusieurs habitants, propriétaires ou locataires, ont d'ailleurs choisis d'aller habiter ailleurs.

    Après avoir vainement essayé d'obtenir des informations, j'ai décidé d'interpeller prochainement le Conseil Communal, en séance publique. Il est évident que plus nous serons nombreux plus il sera tenu compte de notre avis.

    Si vous souhaitez réagir concernant :

    • les inondations
    • les heures de fermeture d'un café/club
    • les festivités du parc à mitrailles, en particulier le Brabant Wallon Night avec Bob Sinclar.
    • les problèmes de circulation

     

    J'ai besoin de votre appui, ou mieux de votre présence au prochain Conseil Communal. Une première intervention a eu lieu le 4 juillet et la seconde intervention est demandée pour le mois de septembre.

    Vos remarques sont très vivement souhaitées.

     

    Afin de trouver un arrangement,  qui reste à préciser, début septembre, Monsieur Dister,  organisateur de la Brabant wallon Night avec Bob Sinclar au parc à Mitrailles le samedi 1 octobre 2011 souhaite connaître les personnes que ces nuits empêchent de dormir, comme lors de la nuit G.S.K. (prévue cette année le 23 septembre). Pour cela, j'ai besoin de vos coordonnées : nom, adresse ; mail ou numéro de téléphone et composition de la famille. J'imagine que vos  adolescents seront plus intéressés par des places gratuites que les parents, mais je peux me tromper !

     

    Contact:  centredecourt@edpnet.be

     

     

  • Restauration des toitures de l'église Saint-Etienne.


    ClocherAprès plusieurs années de gestation, ce projet sera mis en chantier très prochainement.

     

    Historique:

    Citée dés le XIIIème siècle, l'église Saint-Etienne conserve peut-être, dans les parties basses de la tour, certains vestiges de ses origines romanes. Elle fut totalement reconstruite vers la fin du XVIème siècle. De cette église gothique, subsiste une robuste tour carrée, jadis rythmée par deux cordons mais remaniée à maintes reprises. Nef et chœur furent rasés peu après 1773 et rebâtis en brique, pierre calcaire et pierre blanche, sous la forme qu'ils présentent aujourd'hui encore.

     

  • Les guidons courtois


    Le club des Guidons Courtois a vu le jour en 2006. Avec seulement 7 membres au début, le peloton a grandi et compte à présent 25 cyclotouristes  de 14 à 66 ans.

    Le président, Eric Demoulin est très clair : Il s'agit d'un club familial et convivial. Ici, point besoin d'être un compétiteur-né pour rejoindre le club. Les cyclotouristes moins chevronnés sont également les bienvenus et pourront, au contact des autres, rapidement progresser.  Le club ne compte que des hommes pour le moment mais accueillerait volontiers  des dames  dans le groupe.

    Les sorties se font le plus souvent le week-end, le samedi ou le dimanche en fonction du calendrier des organisations mais parfois aussi en semaine si certains membres le proposent.

    Ici, les réunions se font le dimanche, parfois le samedi. En hiver, la part belle est laissée au VTT qui permet d'entretenir sa forme en vue des sorties sur route du printemps. Mais toujours, l'organisation est très pointue. C'est d'ailleurs ce plaisir d'organiser des événements ou simples sorties à vélo et de rouler en groupe qui ont poussé le président à créer le club.

    Chaque membre est important et pas seulement lorsqu'il monte sur son vélo. Lors des réalisations d'événement, l'un s'occupera par exemple du poste ravitaillement, l'autre de l'accueil etc. mais tous viseront une organisation la plus parfaite possible. Mais au sein du club également, tout le monde occupe une place importante pour guider les nouveaux, pour réparer le matériel, pour préparer une sortie dans les meilleures conditions.

    En début de saison, chacun se fixe un objectif, tel François qui vise une sortie de 100km à son rythme évidemment ou Eric qui veut parcourir 260km sur une journée.

    Mais, attention, au « Guidons Courtois », on ne veut pas de clan. Tout se fait dans un esprit de camaraderie. Lors d'une sortie, chaque membre choisit son objectif et roule à son rythme. Les groupes se forment en fonction du parcours choisi et de la forme de chacun et tous se retrouvent en fin de parcours autour du « verre de l'amitié ».  Un « cyclo » ne sera jamais laissé seul en queue de peloton sauf s'il le désire.  On participe soit à une des nombreuses sorties organisées par la FFBC (Fédération Belge du Cyclotourisme) en Wallonie soit en groupe avec les autres membres  du club.

    Pour preuve de la convivialité régnant au sein du groupe, une randonnée annuelle est organisée en famille et une autre à l'étranger. Cette année, en novembre, les cyclos  iront rouler cinq jours en Italie !!! On n'oublie pas non plus, après chaque sortie, de donner son avis, tant sur le plan touristique que de l'organisation. Un forum est utilisé entre autre  à cette fin.

     

    Alors, si vous voulez prendre la roue du groupe, il vous suffit de contacter le président. Il mettra tout en œuvre pour vous aider, même en  vous indiquant comment louer un vélo si besoin. L'idéal est de participer à l'une ou l'autre sortie pour faire la connaissance des membres,  apprécier l'ambiance du club et d'ensuite vous inscrire.

    Le club organise par ailleurs en automne prochain, le 4ème VTT de la « Route des Abbayes » sur des distances allant de 15 à 50km. Vous retrouverez plus de renseignements dans  l'agenda dans ce courrier!

     

     Contact : Eric Demoulin (Président) 0473/96.28.05

    Messagerie : guidons-courtois@swing.be

    Le site : www.guidons-courtois.be

    Le forum : www.guidons-courtois.be/phpbb

    Local : Complexe sportif des Coquerées

     

    Alain Van Nieuwenhove

     

  • Les ateliers d'expressions créative


     

  • A LA DECOUVERTE DU MONDE INFORMATIQUE


    L'administration communale vous propose:

    A LA DECOUVERTE DU MONDE INFORMATIQUE

    Retraités ou presque, moins jeunes, jeunes, débutants.

    A partir  du mois de septembre 2011, des cours informatique seront organisés et, en fonction du nombre d'inscriptions, divers modules pourront être dispensés :  

    Comment utiliser un ordinateur :       formation de base
    Traitement texte :                                  Word

    Tableur :                                                 Excel

    Recherches sur le Web :        Internet, atouts et revers

    Fréquence des cours : 2 après-midi par semaine

    Contribution financière : 20 € par module de 10 séances

    Lieu des cours : La Chaloupe ou la Bibliothèque communale

    Info et inscriptions:  www.court-st-etienne.be/news/cours-dinformatique

    jdo@court-st-etienne.be  ou  meyersjonathan04@gmail.com

     

  • Embellir votre jardin ? Offrez-lui une haie fleurie !


    La Province du Brabant-Wallon vous en fournira les plants

    Autour des maisons et jardins, les haies délimitent les espaces. Trop souvent, le choix se porte sur la plantation d'une seule essence, comme les thuyas ou les cyprès. Ces murs verts, monotones et peu diversifiés, réduisent la biodiversité que réservent mieux les haies indigènes mixtes.

     

    Les haies mixtes remplissent des fonctions multiples et évoluent au fil des saisons. Elles se composent, par exemple, d'une ligne aux fruits comestibles et d'espèces au feuillage persistant qui permet d'assurer intimité et protection même au coeur de l'hiver. Outre l'amélioration qu'elles apportent au cadre paysager, elles aident à préserver la biodiversité et réduisent sensiblement l'acidification du sol.

    La Province invite les particuliers à planter des haies variées : à travers un appel à projets annuels, elle offre la possibilité de composer une haie fleurie de cornouillers sanguins, églantiers, genêts à balais, groseilliers rouges, sorbiers des oiseleurs, sureaux noirs et viornes obiers, sur une longueur comprise entre 20 et 100 mètres. Les plants sont distribués fin novembre/début décembre aux lauréats.

     

    Afin de parfaire l'information des personnes intéressées, la Province édite depuis 2005, un guide-conseil. Cette brochure didactique, régulièrement améliorée, met l'accent sur les spécificités des essences adaptées aux sols et aux paysages brabançons wallons. Cette brochure est complétée par un DVD didactique reprenant toutes les étapes de la création de belles haies d'essences indigènes mélangées.

     

    L'appel à projets 2011 est destiné à tout particulier résidant en Brabant wallon et n'ayant pas déjà bénéficié de plants lors d'une édition précédente, à concurrence d'un dossier par personne et par parcelle. Les dossiers doivent être envoyés pour le 15 septembre 2011 au plus tard à l'adresse suivante : Province du Brabant Wallon - Service de l'Environnement - Parc des Collines - Avenue Einstein 2 - 1300 Wavre

     

    Le formulaire de participation et le guide-conseil sont disponibles sur demande auprès du Service de l'Environnement (010/23.63.22 ou 010/23.63.24) ou téléchargeables sur:

    www.brabantwallon.be    et plus exactement sur la page:

    www.brabantwallon.be/fr/embellir-votre-jardin-offrez-lui-une-haie-fleurie-la-province-du-brabant-wallon-vous-en-fournira-les-plants.html?cmp_id=7&news_id

     

     

  • Pus de 50 !


    Après révision de la liste des inscriptions et en ajoutant le CCBW, la CCCI et le Forum Stéphanois nous arrivons à un total de 51 associations participantes!

    A titre de comparaison, Ottignies-LLN avait rasemblé 46 associations le 26 juin 2010 lors de leur journée des associations.

    Tout cela promet donc une super ambiance!

    Liste des associations participantes:
     
    Académie de Musique, ALE, Arts Croisés, Banque Alimentaire, Bibliothèque du Centre, CCBW, Cercle d'Histoire Archéologie et Folklore de CSE, Chirel, Chorale Chantedyle, Chorale La Sardane, Chorale Sine Nomine, Chorale Stéphanoise, Chorale Vocalys, Club des Séniors - paroisse Notre-Dame, Comité de Jumelage, Commission Consultative Intergénérationnelle, Contrat de rivière Dyle-Gette asbl, Ecole du Cirque, Excelsior stéphanois, Forum Stéphanois, HADE TORI, Harmonie Union & Progrès de Tangissart asbl, Hestia, Ju-Jutsu Club Court-St-Etienne, La Chaloupe J Court, La Courtille, La Libre Pensée de la Dyle, La Ligue des Familles, La Palette Stéphanoise, La Plume Stéphanoise, La Tchafouille, Le Courlieu, Le Court Pouce, Le Patrimoine Stéphanois asbl, Le Ravigot Stéphanois, Le Réveil Horticole, L'Epine blanche, Les Artlevents asbl, Les Francs Hameaux de Sart asbl, Les Guidons Courtois, Maison des Artistes, Motos Retros Club Stéphanois asbl, Mouch’ti brabançon, Nature et Progrès, Oxfam, Pélécycle, Philsteph, SEL, Souvenir Franco Belge, Unité Scout du Centre 10ième BW, Xème Scout de Court-Saint-Etienne asbl
  • La Tchafouille


    La Tchafouille qui proviendrait du patois wallon signifie un lieu où l'on cause et depuis octobre 2009, on cause au local de la maison de la Croix-Rouge tous les mardis, entre 15 et 17heures.

    Une trentaine de membres pour l'instant s'y réunisse pour prendre un verre (non alcoolisé), partager un jeu de société, réaliser des bricolages ou des dessins. Il y a également des sorties au théâtre, des karaokés qui se déroulent en dehors des heures prévues.

     

    Le but?  La Tchafouille est un café social qui a la volonté de créer du lien social entre les habitants des communes de Court-saint-Etienne et Ottignies-Louvain-la-Neuve.

    Le programme est donc assez fourni avec en premier lieu, la création de liens sociaux entre les personnes demandeuses, la dynamisation d'une solidarité entre ces mêmes personnes, la remise en confiance et la réappropriation de la vie personnelle.

     

    L'idéal serait de trouver un nouvel endroit pour faciliter les réunions. Un ancien café est donc activement recherché, avec une vraie histoire, une vue sur la rue du village, un comptoir...

    Toute personne  pouvant aider à réaliser cet objectif peut prendre contact avec :

    Martine Lemasson (0495/76.19.49).
    Adresse email : latchafouille@gmail.com

     

    L'association de fait, qui devrait bientôt passer en ASBL, est actuellement encadrée par une équipe de travailleurs psycho-sociaux, culturels et des habitants du quartier.

     

    Les personnes intéressées de participer aux activités ne verseront qu'une cotisation unique et à vie de 5 €.

     

    Une demande particulière émane de cette organisation qui aimerait bien trouver un local plus adapté aux rencontres. Un vieux café avec vue sur la rue, un comptoir et un emplacement sympa serait le bienvenu. Toute personne pouvant les aider à trouver ce local peuvent prendre contact avec les responsables.

     

    Il y a à ce jour une trentaine de membres.

    Nous leur souhaitons bon courage pour la suite et ne manquerons pas de vous tenir au courant de leur évolution.

     

  • Bénévoles recherchés


    Natagora: La gestion des réserves naturelles nécessite des bras !

    NatagoraCreuser des mares, faucher des prés ou des roselières, aménager des sentiers... sont autant d'actions concrètes que des volontaires peuvent mettre en œuvre dans nos réserves pour préserver des plantes et des animaux menacés.

    Tout au long de l'année, plusieurs dizaines de séjours actifs (journées, week-ends, séjours résidentiels...) sont proposés. Des chantiers qui mêlent aussi, comme il se doit, convivialité et découverte de la nature.
    Bienvenue à tous les volontaires !

     

     

     

     

    Nature côté actionNature côté action

    Nature côté action est le programme annuel des chantiers de gestion de nos réserves naturelles. Plus de 130 journées et séjours actifs au cours desquels le public est invité à participer à l'entretien et à la gestion de réserves naturelles, aux quatre coins de la Wallonie.

     

    Télécharger le programme complet (pdf): www.natagora.be/fileadmin/Natagora/publications/NCA2010_BR.pdf

    Ou commandez-le gratuitement au 081/83.05.70

     

    Agenda des activités de Natagora: www.natagora.be/index.php?id=agenda

    Réserves Naturelles du Brabant-Wallon: www.natagora.be/index.php?id=327

     

     

  • Quand une idée commence...


    Bibliothèque

  • 41e campagne d’Iles de Paix


    Iles de Paix14-15-16 janvier 2011

     

    De quoi est-il question ? D'un barrage permettant d'abreuver des troupeaux ou d'irriguer des cultures, d'une formation à l'agriculture biologique, de la mise en place de soins vétérinaires, du développement de nouvelles cultures plus rentables, de mesures de protection environnementale pour une production agricole durable, etc. Mais aussi, de la construction d'une école ou d'un centre de santé, de la réfection d'une piste, de la réalisation d'un puits ou d'un forage pour un accès sécurisé à l'eau potable. 

     

    Concrètement, la campagne 2011doit permettre le financement de dix programmes de développement dans cinq pays : Bénin, Burkina Faso, Mali, Équateur et Pérou. L'ambition est d'apporter un appui direct, vital, à plus de 200.000 personnes.

     

    Pour tenir ses engagements, Iles de Paix a besoin de vous. L'association compte sur le concours de très nombreux bénévoles et l'appui financier renouvelé des centaines de milliers de personnes qui, chaque année, assurent le succès de sa campagne. Vous êtes invités à faire vivre ce grand mouvement de solidarité. En achetant des modules et des cartes postales... ou, mieux encore, en les vendant !

     

    Vous êtes disposés à nous aider à vendre les modules ? Nous avons besoin de vous, contactez-nous : Brigitte et Jean-Paul Le Paige, 17, avenue des Prisonniers de Guerre à Court-Saint-Etienne, téléphone : 010/61.13.05., e-mail : lepaige_filee@yahoo.fr

     

    • Les sachets de modules (ou de cartes postales) sont vendus 5 €
    • Pour en savoir plus : www.ilesdepaix.org - 085 23 02 54
    • Vous pouvez aussi faire un don au compte 000-0000049-49 (déduction fiscale dès 30 € par an en 2010 et 40€ à partir de 2011)

    Iles de Paix

     

  • La plume Stéphanoise


    Club de PlumeBadminton

     

    Lorsque j'ai été contacté par le sympathique président de l'ASBL, je me suis directement décidé à prendre la plume...mais seulement pour écrire le présent article. Ce club vit depuis 6 ans déjà. Quatre anciens membres du club Winnex ont décidé de créer la Plume Stéphanoise. Ils ont rapidement connu un grand succès leur permettant  de compter 150 membres. Cette année, cependant, certains ont quitté le club et il n'y a plus que 95 membres.

     

    L'affiche est alléchante puisqu'on compte pas moins  de 4 entraînements répartis entre toutes les catégories d'âge. On vient seul ou en famille, comme récréant ou comme compétiteur. Les joueurs ont entre 5 et 65 ans. Une joueuse représente parfaitement le club  en étant classée B1. Les premiers joueurs du club sont C1 . Ils disputent les interclubs ou les tournois.

    Pour m'être rendu un mercredi après-midi dans la salle de sport du collège, j'ai directement été frappé par le caractère sympa régnant au sein de ce club. Les joueurs arrivent au gré de leurs possibilités. Ils disposent d'une immense salle et de 11 terrains. 
    Directement,  ils se placent de chaque côté du filet et entament un échauffement suivi d'un match avec un premier partenaire avant de joueur contre un autre.  Les plus jeunes profitent des conseils d'un moniteur diplômé ADEPS et progressent à vue d'œil.

     

    Je ne peux que vous inviter à prendre contact avec les membres du comité et à les rejoindre un mercredi. Vous pourrez défier l'un ou l'autre joueur, prendre des conseils et, surtout, accumuler  les rencontres sympathiques dans ce club qui mérite à coup sûr de se faire connaître. Pour commencer, vous devrez juste avoir une paire de baskets. On pourra toujours vous prêter une raquette sur place. Si vous prenez goût et mordez à ce superbe sport, il vous en coûtera 50 € pour une raquette de qualité moyenne et 10 € pour une boîte de volants. Moi, c'est décidé, je me rendrai dans la salle du Collège St-Etienne, avenue des Prisonniers de Guerre à Court, un mercredi ou un dimanche entre 17 et 22heures pour regoûter aux joies d'un sport très complet et cependant accessible.

     

    volants

    www.plumestephanoise.be

    president@plumestephanoise.be (Benoit Hanoteau), ou secretaire@plumestephanoise.be  (Marc Lecler).

     

     

  • Silence on tourne


    Silence

    Durant deux semaines, Arnaud MERCADIER, un jeune réalisateur français vraiment super sympa,  son équipe et certains acteurs tels que Agnès SORAL, Wladimir YORDANOFF, Héléna NOGUERRA (sœur cadette de Lio), Michel BOMPOIL  et Gauthier BATTOUE  ont tourné un téléfilm dans notre belle commune. Le tournage a eu lieu mi-novembre, rue de la Quenique, dans une maison retenue pour son architecture et sa composition majoritairement de bois.

     

    Ce n'est que quelques semaines avant le début du tournage qu'elle fut trouvée. C'est par le biais du bouche à oreille qu'une connaissance commune aux propriétaires et à la personne en charge de trouver un  lieu de tournage, que celle-ci fut littéralement réquisitionnée ! Les propriétaires partant pour cette aventure n'ayant comme exigences que de pouvoir disposer du bureau, du garage-atelier (pour continuer à travailler) et du jardin (pour s'occuper des animaux).


    C'est sur le parking de l'académie de musique que les loges « mobiles » étaient installées. La pelouse quant à elle, a accueilli la tente restaurant. C'est un traiteur belge, spécialisé pour les tournages,  qui s'est occupé du service tous les midis.


    La rue de la Quenique, le parking la longeant et même la bibliothèque ont servi pour tourner quelques scènes. Certains plans extérieurs ont demandé du « gros » matériel tel que la venue d'une grue, de piscines remplies d'eau (eau pompée pour simuler un orage), véhicules en tout genre comme camionnette de maraîcher, diverses voitures de sport, dépanneuse, véhicule de police etc.


    Une équipe pluridisciplinaire d'une trentaine de personnes était là pour assurer le bon déroulement du tournage. Si l'équipe réalisation était bel et bien française, la régie, par exemple, était belge !


    Chaque soir, chacun recevait une « feuille de service » pour le lendemain. Y étaient reprises les séquences , la description, les rôles  ainsi que le minutage imparti pour chaque scène. Chacun savait donc exactement ce qu'il avait à faire et surtout à quel moment.


    Sur une journée, plusieurs scènes extérieures ou intérieures pouvaient être tournées. Je peux vous dire qu'ils ont eu beaucoup de chance avec le temps car le week-end précédent il y a eu les fameuses inondations à Court et dès le lendemain de la fin du tournage, il y a eu la neige !!


    C'est avec regret que j'ai vu tout ce beau monde quitter la commune. Et c'est avec une certaine impatience que j'attendrai l'année prochaine pour la diffusion de ce téléfilm coproduit par TF1 et la RTBF.


    Je peux déjà vous dire que certaines scènes ont été tournées à Bruxelles, dans un appartement, dans la rue mais aussi en gare de Schaerbeek avec Virginie Hock ... Que la partie française a été tournée dans le sud de la France, dans le Lubéron. Que vous y retrouverez aussi Lio...


    Bien entendu,  je ne manquerai pas de vous tenir au courant ! Notamment que notre village est Huy, hé oui !..



     

  • Pétition


    PétitionNon au lotissement du « Val-de-Croix » !

    LE RETOUR du PROMOTEUR BOUYGUES à COURT

    par Francis Buekenhout


    Beaucoup de Stéphanois et bien d'autres, connaissent le vallon exceptionnel de part et d'autre de la Thyle à hauteur des rues Defalque et de Sart. Les voyageurs ferroviaires de Court à Villers et réciproquement, le connaissent aussi.

    C'est un lieu de détente, de promenade avec des petits enfants, à vélo, en toute sécurité. Le seul endroit de nature proche du centre. Le centre de Court n'a pas de parc public, pas de plaine de sport, aucun endroit empreint de nature où les enfants et les jeunes peuvent jouer et se promener librement à pied ou en vélo.


    Le projet du promoteur Bouygues est de transformer un flanc de colline en quartier nouveau en accord avec le R.U.E. voté par le Conseil Communal le 23 avril 2007 et en accord avec un arrêté ministériel signé par André Antoine en 2008.

    Une demande de permis de lotir fut introduite par le promoteur Bouygues en avril 2008. Elle rebondissait plus tard.

    Le 2 octobre 2008, un AVIS signé par le Bourgmestre reprenait le tout. Une Enquête publique se déroula  du 9 octobre au 12 novembre 2008.  Le Rapport de l' étude d'incidences est daté du 29 août 2008 en 228 pages. Il y a eu 53 réclamations auprès du Collège Echevinal.


    A ce jour, la Commune n'a pas accordé le permis;  elle ne l'a pas refusé non plus. Elle s'est adressée à Bouygues et a négocié en 2009, comme nous l'apprend le dossier actuellement accessible au public au Service de l' Urbanisme.

    A présent, le promoteur Bouygues se réfère au projet 2008 en le nommant Projet Initial. Celui qui est examiné maintenant est nommé Projet Modifié.

    L' Etude d'incidences a déjà eu lieu. Ce qui figure au dossier est un COMPLEMENT

    d' étude d'incidences d'environ 175 pages.


    Le projet 2008-2009 portait sur 220 logements. Le projet englobait celui de la Commune en vue de 45 logements à orientation sociale.

    Ce dernier ne fait plus partie du projet modifié. Le projet du promoteur est donc ramené à 175 logements, plus exactement 173.

    planLa résistance s'organise, s'active, se dévelope.

    Contact: Francis Buekenhout, 010 / 61 35 10 et  buekenhout @skynet.be.


    Pétition en ligne n° 8876 sur:

    www.lapetition.be     ou        http://8876.lapetition.be/